662a. Robert Southey to John King, 16 March 1802⁠ 

Printer-friendly versionSend by email

662a. Robert Southey to John King, 16 March 1802⁠* 

Mon ami

C’est ne pas facile pour un homme que ne sçait parler en ni ecrire François, ecrire une lettre dans cette langue, sans grammaire & sans dictionnaire. Eh bien! il faut que j’apprens. & si vous voulez vous ennuyer en lisant lettres le plus barbares, me voici votre correspondent – vous savez que je n’aime pas le langue Francoise. elle ni a la mollesse de l’Italienne, ni la delicatesse de la Portugaise, ni la majesté de l’Espagnole. la poesie Françoise a mon gout est detestable – pour l’epigramme, pour le chanson, il vaut assez bien. pour l’epique – pour tragedie – sacre dieu! quelle harmonie. quelle bouche affreuse & bizarre il faut faire la pronunciation! – Un homme de genie tel comme Voltaire – ou le plus grand Rousseau, vaincra la langue. en effet, pour faire bon oeuvre, bon ouvrier vaux mieux que bonne instrumentes.

Vous sçavez l’arrangement pour les oeuvres de Chatterton que j’ai fait chez MessrsLongman & Rees. mon ami Rickman a dessiné pour le vignette une vue de l’Eglise à St. Marie Redclift – elle serax une belle estampe. mais il faut une autre pour l’autre Tome, & M. Duppa un sçavant artist, (peut-etre vous avez ouie de les tetes qu’il a publie tirées de le dernier Jugement de Miche Ange.) a suggere a moi, que xx le meilleure sujet servit laxxx vue de l’interieure de l’apartment, dans laquelle les fonde supposés mss. furent depositees. J’ose vous prier faire la dessein – il n’est pas necessaire m’excuser en mendiant une acte xxx qu’on peut appeller charitable. Je pense que la’antique chambre – & le viel vieux coffre peuvent faire une vignette assez jolie & fort approprié.

Le climat de ma patrie est si execrable que aujourdd aujourd’hui, dans le printemps, ma main tressails peur tant il fait froid, nonobstant que je suis si pres du feu, que mes jambes sont bien roties.

Croyéz moi mon ami que j’ appxxx avec le plus grand & veritable satisfaction l’e espoir de vous avoir pour mon compagnon dans mon exile a l’Irlande. Demeurer dans une terre sauvage – parmi gens les plas bizarres & barbares, sans un seul ami – xxxxx ce vue de futurite fut fort affreuse – Curiosité meme, ne peut long temps subsister sans un compagnon. J’avois medite un tour a Killarney. & xxxx au Nord pour voir les roches celebres des les Geants, dans la quel devoitRickman devoit etre mon associé du voyage. Je ne me plaindrai de l’exchange si je peux voyager avec vous. Les montagnes & les torrens de Wicklow ne vaut valent ceux de votre terre sublime, ne de les Isles Fortunees que vous avez visite. Mais je crois qu’ils sont dignes de votre pinceau.

Malheureusement pour la science du Galvani S. Patric ne lassoit pas une de ces – ah que je suis béte ignore! – comment se sont nommes? votres amis – les pauvres animales si plats & de xx sang froid , de quelles vous avez meurtrie tant milles avec votre sang froid scientifique? tout le venim de l’Isle depuis cet etre a passe dans les habitans humaines. Si vous avez un de ces gens-la dans votre laboratoire, vous ne pouvez lui analiser qu’en les batetes & le wh sa whiskey, ces sont les elementes primaires – Coleridge a suppose que’ elles sont une race veritablement anti-deluvienne – de quels les ancestres, ne vouloient entrer dans le’ Arc avec Noe, mais effuyoient dans une petite barque, que abordoit sur le Mont Tauré! pour moi j’ai une autre theorie plus favourable a la vanitè de la nation. je crois qui’ elles sont d’une origine plus nobler que les autres peuples de la monde, parce’qu – parlx tous les autres sous descendues de les reins de Noe. – parbleu il ne vaut rien dans cette langue éxecrable – parcequ’ – je veux dire because other people spring from the loins of Noah, & they from the Sirloins of Pasiphaes paramour. voila une descente fort aristocratique.

Le Traité Defit Definitifs est attendu chaque jour, chaque heur je peux dire. un ami qui pendant quelques semaines a cherche inutilement une passeport pour France, reçut xxxxx ce matin l’intelligence a xxxx bureau des Aliens qu’a il pour pourra aller dans peu de jours sans restrictions.

Avez vous lisé le tragedie de Schiller sur Jeanne d’Arc? on dit qu’il y a fait du la Pucelle une sorciere enamoré d’un officier Anglois – ! M. Cottle le grand Poete – qui premierement enfloit la tom trompe epique, & depuis la trompe Judaique – au present est imprimant a son propre imprimerie, une poeme nouvelle sur un sujet qui n’est pas nouvelle, & qu’il a deja traité – c’est un sermon preché par Jean le Baptist – xxx sera x une etude desirable quelque minuit que vous ne pouvez pas dormir, parcequ’elle est fort narcotique, & il est plus agreable passer son medecine par les yeux que p[MS obscured] la bouche.

J’ai l’espoir en peu de temps ecrire passablement en Francoise – celui-ci etoit ecrit facilement, avec le meme desregard de les loix de grammaire que Monsieur le premier Consul a demonstré pour tous les autres loix –

J’ai l’honneur d’etre – c’est a dire Je suis vraiment

& avec regard

votre ami

Robert Southey.

Hier j’ai recu la lettre du notre bon ami Danvers – a laquelle demain ou le jour depuis demain je repondrai.

Mar. 16. 1802.

Published @ RC

August 2011